Inauguré par Simone Veil en 1977, alors Ministre de la Santé, l’hôpital Saint Philibert fait actuellement l’objet d’un vaste projet de rénovation. Un chantier sans précédent depuis sa construction, étalé sur 4 années pour un budget total de 60 millions d’euros. 

L’hôpital Saint Philibert, à Lomme, est l’un des trois établissements du Groupement des Hôpitaux de l’Institut Catholique de Lille (GHICL). En service depuis 1977 et malgré des travaux, adaptations et mises à jour multiples, les bâtiments historiques ont atteint leurs limites. Afin de répondre à une demande de soins grandissante, l’hôpital a donc engagé un vaste programme de rénovation.

Ce chantier majeur prévoit : 

  • L’extension du complexe par la construction d’un nouveau bâtiment qui accueillera le bloc opératoire en lieu et place du parking couvert, ce qui nécessite d’en créer un nouveau aux abords de l’hôpital.
  • La restructuration des services médico-techniques dans les locaux libérés du bâtiment existant.
  • La rénovation par la modernisation des façades et des systèmes de chauffage-ventilation favorisant les économies d’énergie et faisant ainsi une place de choix aux énergies renouvelables.

Eolis, pour des bâtiments de plus en plus performants

« Les hôpitaux sont soumis à une véritable accélération du progrès médical et l’architecture doit être capable de s’y adapter », confiait  Laurent DELABY, Directeur Général au média RegionJob en 2019. « Nos bâtiments ne répondent plus aux contraintes de développement durable ». Ainsi sur l’enveloppe des 60 millions d’euros mobilisés par le GHICL, 12 ont été consacrés, entre autres, aux capacités énergétiques et plus particulièrement, aux flux et traitement de l’air. 

C’est ainsi que nous livrons, depuis plusieurs mois déjà, près de 400 inducteurs EOL, destinés aux 250 chambres de l’établissement ainsi qu’aux bureaux de consultation. Afin de maintenir le service hospitalier, l’installation des dispositifs se fait progressivement, à raison d’une dizaine de chambres par étape ; la livraison étant planifiée pour fin 2022. 

Autre particularité de ce chantier, c’est l’intégralité de la solution Eolis qui a été retenue par les maîtres d’ouvrage : le traitement thermique tout air, à haute induction avec débit variable. Ainsi, notre solution répond à plusieurs critères, garantissant le confort à la patientèle et au personnel soignant, et répondant aussi à des préoccupations économiques et écologiques. 

Nous avons été honorés d’être choisis et de nouveaux projets se profilent : le Groupement des Hôpitaux de l’Institut Catholique de Lille est particulièrement dynamique sur la question de la performance énergétique de ses établissements.